Toi

31 mars 2008

Voilà « Toi » est fini pour comprendre ce que je veux dire par là, il faudra vous conférer à l’article du 29 septembre 2007 :)


pict1058.jpg

pict1059.jpg

pict1060.jpg

grenier

23 mars 2008

Du courage, de la force.

Un remède, un vaccin.

Silence!

chut!!

tait toi!!!

j’en peu plus!!!!

Je suis une noctambule,

sur un lit qui ne me guéris plus.

Un vaccin, un remède.

Il n’y en a pas.

J’ai chercher au fin fond du monde,

dans ces pays ou même l’amour

n’a pas encore mis les pieds.

Chercher un remède contre

cette homme.

De minuscule voix

envahissent mon esprit,

ils sont là en permanence,

ils me font mal car ils ne sont

que le fruit de mon imagination,

et, non la réalité que, j’aimerais…

Ils me fait vivre des histoires incroyable,

avec toi mon amour.

Crois tu que je t’aimerais comme ça,

toute ma vie…. J’ai mal.

Les larmes ne coulent pas.

Mais cette organe qui me fait vivre

et envahi par un virus,

Qui crée en moi ces images, ces voix, ces rêves, ton odeur, tes lèvres, tes mains,

ta chemise, ta cigarette, ton regard, ton sourire….

Je ne veux plus, je ferme les yeux,

Mais c’est pire.

J’ai trouvée un placebo.

Juste, être la pour toi, être heureuse pour toi, aimer la vie pour toi, te soutenir

et espérer un jour que tu me revienne. Fait ta vie, oublie moi, mais si la vie te

fait souffrir oublie pas que je suis là… 

 

 

Attention

18 mars 2008

BARRE DES 2000 VISITE FRANCHIS

( SA A ETE DURE MAIS ON Y EST ARRIVE)

PS: MERCI A TOUS MES VISITEURS

ACTE ET PENSER est mis a jour .

Pléonasme

5 février 2008

754719354small1.jpg

Il est dans la cuisine…
  
Elle est nue dans son lit.
 
Elle réfléchi et pense à le faire rire.
 
Son regard vide dans le noir
 
elle se  lève elle a froid et a envie de le sentir.
 
Elle prend sa chemise la pose sur ces épaules, l’enfile et relèvent ces cheveux, elle a le visage encore un peu endormi.
 
Son odeur l’imprègne elle le sent vivre en elle, quel drôle de sensation, ces vêtements on un effet envoûtant, elle veux être lui.
 
Elle met son pantalon il a les jambes deux fois plus grande.
 
Elle se lève et se prend les pied dedans en essayant de marcher, elle le remonte, elle est lui, pas de fesse une démarche qui ferait craquer n’importe qu’elle fille,  « il me manque…. »
 
Elle ferme la chemise la met dans son fute relève le bas du pantalon et enfile les chaussures, sayé elle ressemble à ce mec qui la fait craquer, elle a l’impression de lui faire encore une fois l’amour….. 


Elle arrive dans la cuisine comme une enfant, les manches plus bas que ses mains, le pantalon celui qu’elle aime le voir porter tombe sur ces chaussures, elle à son sourire de fille timide, son regard d’enfant ce croyant encore innocente, espérant le garder.
 
elle le regarde et son regard se pose sur elle, il a un léger sourire qu’elle adore, les rides sur le coin des yeux qui illumine son regard, elle se met derrière lui, ses main autour de son coup, il a comme une écharpe de chemise,elle l’embrasse mais elle sent bien qu’il n’as plus rien pour elle mais elle ne peux s’empêcher d’être folle de lui, elle se pose contre le lavabo lui et assit à table , elle rigole et lui dit   » je suis sexy comme ça » il la regarde encore ce sourire qu’elle aimerai voir lors de son réveille, de son sommeil, de sa vie, il met sa cigarette à sa bouche , « je me lasserez jamais de le regarder… »

Mr souvenir et Mlle esprit

9 janvier 2008

inssed.bmp

J’écris…Une seconde passe…Ma mémoire et mon esprit discute dans le fin fond de mon cerveaux ce dispute, rigole et s’amuse.

Ma mémoire espère revivrent ces moment d’insouciance, d’innocence et de découverte qu’il garde toujours au fond de son p’tit baluchon, il en fait parfois référence pour faire rire l’esprit, l’amuser et lui remémorer.

L’esprit n’a que faire de ces souvenir qui s’évaporent sous son ciel gris qu’elle veut remanipuler, elle est parfois mégalomane, elle fait peur à Mr mémoire qui reste petit dans ces moment et la laisse dériver dans l’impossible.

Mlle esprit, eh oui! C’est une fille plutôt jolie, peau blanche aux yeux bleu qui éclair le néant de mon cerveaux avec ses cheveux rougeoyant, elle fait toujours les yeux doux à mémoire, et souvent essaye de le faire boire , mais Mr mémoire a des souvenirs ou l’alcool n’est pas de mise, alors elle veut le faire fumer, il hésite et ce demande si il n’a pas déjà essayé , il semble avoir de vague souvenir. Mais Mlle esprit et pertinente avec ses lèvres rouge et sa peau dénudé, lui fait une p’tite danse et il se laisse aller.

Elle arrive à le baisé en se réveillant mémoire se sent violée, mais il c’est juste encore fait avoir par Mlle esprit qui en a abusé.

 

 

Jodhy

7 janvier 2008

          

            bonne année :)

Envie nocturne 3

7 janvier 2008

Et merde j’ai touché un pissenlit

JE vais surement faire pipi au lit

La nuit arrive

j’me déshabille

Mais ma pisse

ne tombe pas sur mes draps

mais dans de beau draps

dans ma matière grise

des rêves de toilette

ils sont sale

mais c’est banal
je suis sur l’autoroute

et j’en ais plein la moule

une femme drapé

bien mal élevé

vient pissé

et en met plein a coté

elle a pissé comme un homme

qui aurait des problèmes d’prostate

qui ne pourrai plus visé le point d’impact

c’est à dire les chiottes

qui sont bien moche

comme mon rêve

qui me réveille

je vais jusque la terre promise

et je lui donne ma mise

j’en ais encore envie

je crois que j’ai des problèmes de vessie

Ma grand mère

21 décembre 2007

Mémé buvait

Moi je l’aimais

Mémé buvait

Mais qu’es que c’est?

Mes yeux d’enfant la regardé

Sa bouche comme du coton mastiqué

Des marshmallow englué

Sur son lit protégé

Tout le monde disait

Pépé picole

Il a pris mémé dans son alcool

Elle est sortie de son lit

Et moi je n’ai pas compris

Mémé étais si jolie

avec ces marshmallow sucrerie

Mon amour innocent d’enfant

Ne lui a jamais posé de jugement

Mémé étais une poivrotte

Et elle en est morte

Je l’aimé malgré sa maladie

Qui lui gâcher la vie.

 

Femme

20 décembre 2007

Une de plus, une de moins

Qu’est que sa peut bien faire à ma plume ?

Je la lis

Je traduit

Elle écrit, me séduit

Je la touche, toute les nuits

Elle m’envoûte de sourire

ses yeux brille

Je dois m’éloigner

je dois me conserver

regarder plus profondément

Elle ressemble à toute ces amantes

elle vous envoûte de rêve

et de belle parole

mais elle est folle

et votre coeur crève

sous son ancre

rouge….

 

 

Mirage

25 novembre 2007

pict1001.jpg

12345