Archive de la catégorie ‘humour’

Mr souvenir et Mlle esprit

Mercredi 9 janvier 2008

inssed.bmp

J’écris…Une seconde passe…Ma mémoire et mon esprit discute dans le fin fond de mon cerveaux ce dispute, rigole et s’amuse.

Ma mémoire espère revivrent ces moment d’insouciance, d’innocence et de découverte qu’il garde toujours au fond de son p’tit baluchon, il en fait parfois référence pour faire rire l’esprit, l’amuser et lui remémorer.

L’esprit n’a que faire de ces souvenir qui s’évaporent sous son ciel gris qu’elle veut remanipuler, elle est parfois mégalomane, elle fait peur à Mr mémoire qui reste petit dans ces moment et la laisse dériver dans l’impossible.

Mlle esprit, eh oui! C’est une fille plutôt jolie, peau blanche aux yeux bleu qui éclair le néant de mon cerveaux avec ses cheveux rougeoyant, elle fait toujours les yeux doux à mémoire, et souvent essaye de le faire boire , mais Mr mémoire a des souvenirs ou l’alcool n’est pas de mise, alors elle veut le faire fumer, il hésite et ce demande si il n’a pas déjà essayé , il semble avoir de vague souvenir. Mais Mlle esprit et pertinente avec ses lèvres rouge et sa peau dénudé, lui fait une p’tite danse et il se laisse aller.

Elle arrive à le baisé en se réveillant mémoire se sent violée, mais il c’est juste encore fait avoir par Mlle esprit qui en a abusé.

 

 

Envie nocturne 3

Lundi 7 janvier 2008

Et merde j’ai touché un pissenlit

JE vais surement faire pipi au lit

La nuit arrive

j’me déshabille

Mais ma pisse

ne tombe pas sur mes draps

mais dans de beau draps

dans ma matière grise

des rêves de toilette

ils sont sale

mais c’est banal
je suis sur l’autoroute

et j’en ais plein la moule

une femme drapé

bien mal élevé

vient pissé

et en met plein a coté

elle a pissé comme un homme

qui aurait des problèmes d’prostate

qui ne pourrai plus visé le point d’impact

c’est à dire les chiottes

qui sont bien moche

comme mon rêve

qui me réveille

je vais jusque la terre promise

et je lui donne ma mise

j’en ais encore envie

je crois que j’ai des problèmes de vessie

Le pape

Dimanche 28 octobre 2007

Un homme c’est quoi ? J’ai donc tué

Et tripoté

A l’intérieur c’est pourri

Il n’y a rien d’autre que…de la chair

Que l’on pourrait vendre pour peu chère

En plus ce n’est pas d’la qualité

C’est juste bon à jeter

J’aurais p’être du prendre le pape

Et vite fait dans le four

p’t’être qu’il sera cuit dans deux jours

Sayééé c’est prêt !!

Mais c’est pas meilleur que l’autre dernier

Il devait surment être salasse

Et ne le dire qu’a sa main droite

Ou p’t’être la gauche

Mais faut dire qu’il était moche

Mais je peux vous dire un secret

Lorsque je l’ai déshabillé

Il avait

Un tatouage

En tous cas ce n’était pas un homme sage

C’est p’t’être pour sa qu’il étais aussi dégueulasse.

 

Envie nocturne 2

Vendredi 7 septembre 2007

Un verre, deux verre, trois verre

Mon envie redescent

Je vous préviens avant

J’ai encore trop bu

Mais la j’en peux vraiment plus

Je cours au toilette

De ce bar rue malais-herbe

Je baisse mon froque

Mon cul s’entrechoque

Contre les parois

De se toilette au couleur dérisoire

L’ivresse

Ma kidnappé les sens

Mon cul n’arrête pas de se balancer

Il n’arrive pas à se poser

Sur cette cuvette

Plein de moucheron

Qui tourne en rond

Qui tourne en rond

Il ne m’aide pas ces cons

Tempi, ces partis

Ahhhhh !

Je prends le papier et ressui

A merde je n’avais pas fini

Ma pisse sur les doigts je me dit beurk !

Pas grave les parois sa sert a quoi

J’me lève de là

Et je vois

Un moucheron écrasé

Il devait être la entre la cuvette et mes fesses mouillé

Et puis merde

Il me faisait chié

J’ouvre la porte de se toilette toujours aussi dérisoire

Et je m’en vais reboire

Et je vous dit peut-être à plus tard

L’envie nocturne

Mercredi 22 août 2007

Nue sous mes draps
Ma peau humide
Je sens en bas
Une envie d’habitude

Je me retiens
M’aidant de mes mains
Je n’en peu plus
Je crois que je vais courir nue

Dans les couloirs
Le vent me caresse
J’ai l’impression d’être une déesse
Courant jusqu’à l’urinoir

Enfin c’est passé
Faut pas m’en vouloir
De vous avoir fait espérer
J’avais juste trop bu ce soir