• Accueil
  • > Archives pour septembre 2007

Archive pour septembre 2007

Récupération

Dimanche 30 septembre 2007

Je ressens lentement

Ton coeur et ses battements

S’échapper brusquement

Des sentiments se mélangent

A de la fatigue tous simplement

Fatigué d’aimer

Une fille éloignée

Qu’il aimerait

Sentir, toucher, goûter

Et plus jamais la quitter

Elle, lui donnerai

Son cœur et ses baisé

Mais il en a plus qu’assé

De devoir se justifier

Envers un être si parfais

Il ne veut pas la fatiguer

La surmener

La faire pleuré

Il veut voir dans ses yeux

Le bonheur, la tranquillité

Et peut-être une certaine naïveté

Qui le fait craqué

Il veut lui dire

Son grand désir

Lui faire l’amour

Et la nourrir

De simple baisé et de sourire

Qui lui ferons s’endormir

Et laisserons courir

Ses mains et ses caresses

Contre se corps nue endormi et plein d’ivresse

En vue !

Samedi 29 septembre 2007

Ma rentrée approche

 Donc mon débit de publication d’articles va considérablement diminuer enfin j’espére en tous cas pouvoir au moins assurer quelque articles par mois ^^

 Voila au moins mes fidéles visiteurs lol je vous préviens pour éviter peut-être une certaine déception :p 

 

Toi

Samedi 29 septembre 2007

pict0620.jpg

pict0619.jpg

Voici un petit tableau que je suis entrain de réaliser  ^^ il n’est pas tous à fait fini même pas du tout lol j’ai encore plein de truc a régler dessus et j’attend qu’une nouvelle inspiration me vienne pour le continuer :p

noir

Jeudi 27 septembre 2007

pict0618.jpg

Une femme nue est toujours belle !

Jeudi 27 septembre 2007

pict0617.jpg

Bon l’image n’est pas de trés bonne qualitée mais bon je fait avec ^^

Dimension

Jeudi 27 septembre 2007

Un espace irréel

Couvre de lumière

Notre amour éternel.

 

Cet espace est à nous

Nous nous y retrouvons,

comme deux fou

en manque de bisous.

 

Il fait sombre

ta cigarette à la bouche,

et juste d »un souffle,

ces rayons et ces vapeurs

Nous emporte d’une humeur

sensuelle et érotique,

plein de plaisir mystique.

 

nos mains se caresses,

s’entrelace

et s’observe.

Les tiennes me parlent,

elles tremblent sous ma peaux

douce et chaude,

je les guides et leurs dictent

le chemin qui mène au plaisir.

 

Mon esprit s’envole ,transporter pas se trop plein de désir..

Je remerci !

Mardi 25 septembre 2007

Voila un petit article :

 pour remercier ceux qui m’ont laissé des commentaires et bien sur pour ceux aussi qui ne font que visiter lol

Et

 Je vous invite chére visiteur à dire si l’un de mes textes ne vous plait pas ou le contraire :)

 

Souvenir

Lundi 24 septembre 2007

Tu m’as donné rendez-vous

A Lille

Ce lundi

Après midi

 

Sais tu que mon coeur

as peur?

De toi , de ta voix , de ton moi.

Il a peur , de tes regards, de tes sourires

de tes baisés, de tes envies,

tellement peur qu’il te déçoit.

 

J’ai envie de te plaire,

d’être la femme parfaite,

que tu m’aime pour moi-même,

que à jamais tu me sois fidèle.

 

Mais je rêve…

Que tu ne pense qu’a mes bras,

qu’a mes yeux tournés vers toi,

Mais je sais,

qu’une autre te plaira,

moi tellement jeune et pudique,

je ne peux que regarder

ta vie défiler,

devant mes yeux qui ne rêvent,

que de t’appartenir,

et finir

prés de toi endormi

Dévore !

Lundi 24 septembre 2007

Le monde me fait chier,

Il ne veut pas me laisser ,

Gambader, m’envoler.

Aimer, et puis me laissez aller

Dans un tourbillon de folie

Qui me ferais oublier tous mes ennuies.

Partir,

Sur la route des mes envies.

Les suivre,

Et les laissé me poursuivre.

Les attraper,

Et leur dire arrêtez de m’échapper.

Je vous aie eu,

Et sa ma plu ,

Vous consommer

Et en abuser.

Ils étaient tous là réuni ,

J’en ai même mangée , bue et vomis.

Et sa ne m’a même pas suffit

A les assouvir…

Tous compte fait ils m’ont encore,

Et ils m’auront toujours,

Car c’est sans retour,

Ils se sont éloignée et pour plusieurs jour.

Loin de mes lèvres, de mes mains , et de mon sommeil…

Envie nocturne 2

Vendredi 7 septembre 2007

Un verre, deux verre, trois verre

Mon envie redescent

Je vous préviens avant

J’ai encore trop bu

Mais la j’en peux vraiment plus

Je cours au toilette

De ce bar rue malais-herbe

Je baisse mon froque

Mon cul s’entrechoque

Contre les parois

De se toilette au couleur dérisoire

L’ivresse

Ma kidnappé les sens

Mon cul n’arrête pas de se balancer

Il n’arrive pas à se poser

Sur cette cuvette

Plein de moucheron

Qui tourne en rond

Qui tourne en rond

Il ne m’aide pas ces cons

Tempi, ces partis

Ahhhhh !

Je prends le papier et ressui

A merde je n’avais pas fini

Ma pisse sur les doigts je me dit beurk !

Pas grave les parois sa sert a quoi

J’me lève de là

Et je vois

Un moucheron écrasé

Il devait être la entre la cuvette et mes fesses mouillé

Et puis merde

Il me faisait chié

J’ouvre la porte de se toilette toujours aussi dérisoire

Et je m’en vais reboire

Et je vous dit peut-être à plus tard

12